Le DDMRP, une nouvelle méthode pour planifier vos flux

Après le MRP, le lean, le 6 Sigma et bien d’autres méthodes, c’est le DDMRP qui a récemment fait son apparition dans l’industrie française.

Inventé aux Etat-Unis, le DDMRP aide à piloter les flux en se calant sur la demande. Cette méthode permet d’amortir le stress qui peut venir par exemple des délais longs, des nomenclatures complexes ou encore des contraintes fortes en capacité.

Dans quel cadre intervient le DDMRP ?

Aujourd’hui, la demande devient de plus en plus variable en quantité et les références dans les ateliers se multiplient. Pourtant, il faut rester concurrentiel et trouver des solutions pour répondre à une exigence client toujours accrue.

Prenons un cas d’exemple, un client habituel vous passe une commande plus importante qu’à l’habitude. Alors vous cherchez à produire plus et plus vite. Mais à un moment, ça se complique ! Vous avez beau appeler vos approvisionnements, vos fournisseurs, le retard est là et le client n’est pas satisfait. Vous n’avez qu’à faire du stock afin de garantir les commandes. Mais attention, le stock, ça coûte cher. Alors que faire ?

La réponse : DDMRP, Demand Driven Material Requirement Planning, ou encore le planning de la supply chain piloté par la demande.

Quel est le principe du DDMRP ?

Le principe est d’introduire des amortisseurs. Les buffers, ou encore stock tampon, sont le cœur du DDMRP. Vous allez alors placer vos stocks tampon au bon endroit dans la chaine de production, bien avant de déterminer les quantités de stock nécessaires et quand doivent se faire les approvisionnements.

Cependant, pour que la méthode soit efficace, les buffers doivent être dimensionnés selon vos contraintes : consommation moyenne journalière, délai, variabilité, taille des lots…

La méthode est très visuelle, avec un buffer qui peut afficher 3 couleurs. Si le buffer est vert, tout est ok, vous pouvez passer à autre chose. Si votre buffer est jaune, alors vous pouvez commander le réassort. Enfin si le rouge apparaît, vous devez traiter ce point en priorité. Le réapprovisionnement est calculé en fonction des besoins des clients sur toute la supply chain.

Les buffers doivent être surveillés quotidiennement, leurs niveaux dépendent du stock physique, de l’approvisionnement en cours et des commandes de vente. Avec le DDMRP, le pilotage de vos stocks devient optimal. Au lieu de manquer de ce qui est utile ou d’avoir trop de ce qui est inutile, vous aurez ce dont vous avez besoin. Les couleurs vous permettent d’anticiper les réassorts auprès de vos fournisseurs (apparition de la couleur jaune).

La méthode de planification et d’exécution se fait en 5 étapes clés :
-  La modélisation de l’environnement et le positionnement stratégique des stocks
-  Le dimensionnement des buffers
-  L’ajustement permanent des buffers afin de s’adapter
-  La planification en tenant compte de la demande réelle
-  L’exécution visible et collaborative, car il ne faut pas oublier que si vous communiquez sur des éléments compréhensibles par tous, tout le monde aura la même compréhension des priorités.

Des industries françaises voient les premiers bénéfices du DDMRP

Le DDMRP est une méthode de planification et d’exécution basée sur la demande client. Une fois mise en place, elle vous permettra notamment de réduire vos stocks, vous l’aurez compris, mais également d’améliorer votre taux de service client ou encore d’éviter les ruptures de flux. C’est un véritable atout dans la boîte à outils des industriels !

Lire l’article complet ici

Laisser un commentaire